Archives de la catégorie ‘Parents’

Forces significatives observées chez les personnes dyslexiques

Denise Beauchemin, l'orthopédagogue des parents

La plupart du temps quand on parle de dyslexie, on pense à des individus qui ont des difficultés à apprendre à lire et à écrire, qui inversent leurs lettres, qui sont désorganisés et qui ne réussissent pas à l’école.

Les personnes dyslexiques possèdent des forces par rapport aux personnes non dyslexiques.

Il est bon de rappeler qu’Albert Einstein, Pablo Picasso, Steven Spielberg, Dustin Hoffman, Agatha Christie font partie d’une longue liste de personnes dyslexiques célèbres.

La recherche a permis d’identifier chez les sujets dyslexiques un ensemble de forces et de talents dus à une activité prédominante au niveau de l’hémisphère droit de leur cerveau. Ainsi ils fournissent, dans plusieurs sphères d’activités, un rendement supérieur à celui obtenu par les sujets non dyslexiques.

CES FORCES SE RETROUVENT NOTAMMENT SUR LE PLAN:

  • Du raisonnement global (facilité à visualiser une situation dans son ensemble)
  • Des capacités facilitant la résolution de problèmes
  • Des habiletés…

View original post 218 mots de plus

Les surdoués ordinaires

Réunion vendredi 11 mars

Nous parlerons du dispositif EIP mis en place en Essonne.

Quelques questions :

« Que signifie un établissement faisant parti du dispositif EIP » ? Que ce soit élémentaire, collège lycée..ont ils des obligations ou juste un titre par l’IA…

Pourquoi les lycées ne rentrent pas dans le dispositif ? Deux sur tout un département, c’est peu

Pourquoi rien ne se passe depuis 2013 ?

Quel est l’accompagnement des professeurs des collèges  » dans le dispositif » depuis 2013 ?

En 2014, on nous disait: il faut du temps.

On est quand même en 2016 !!!!!!

Est-ce normal que ce soit les parents (ou élèves) qui informent les principaux que l’établissement est dans le dispositif ?

Au même titre que pour les lycées, pourquoi il n’y a pas de nouveaux collèges qui soient rentrés dans le dispositif depuis 2013 ?

Quand un enfant est dans le dispositif, et l’établissement non, qu’en est-il ?

Galerie

Compétition à Nevers !

Ulis robotique

Et bien nous avons le plaisir de vous annoncer que nous avons terminé en 4ème position au classement général national !

Nous sommes donc qualifiés pour les rencontres internationales !

Plus d’infos prochainement.

IMG_0350

View original post

25 phrases que les enfants haut potentiel détestent entendre!

"Etre différent n'est ni une bonne ni une mauvaise chose. Cela signifie simplement que vous êtes suffisamment courageux pour être vous-même". Albert Camus.

Dollarphotoclub_80997112-e1449334484249

Nos paroles peuvent être terribles pour les enfants, et ceci est encore plus valable pour les enfants dits à haut potentiel. Voici des phrases qui engendrent chez eux une frustration absolument terrible, une tempête dans leur cerveau, des phrases qui suscitent chez eux incompréhension et désarroi.

  • Tu poses trop de questions
  • Parce que tu es trop petit / jeune
  • Parce que je te l’ai dit / je te le demande
  • Parce que c’est comme ça
  • Tu ne peux pas faire comme les autres ? / Fais comme les autres!
  • Ce n’est pas important (si, TOUT est important pour le petit HP !)
  • Tu es bête ou quoi ? (l’inverse ayant été scientifiquement prouvé par le bilan psycologique !)

Particulièrement à l’école :

  • On ne veut pas savoir « pourquoi »
  • Toi qui est si intelligent, tu devrais savoir!
  • Suis exactement la consigne
  • Arrête de rêver
  • Utiliser uniquement ces couleurs (amenant la question : pourquoi CES couleurs et…

View original post 260 mots de plus

Comment survivre à une réunion de formation sur la Réforme du Collège, dernier chapitre (espérons…)

Monsieur Samovar

Résumons :

Depuis que j’ai, à la suite d’un sombre épisode impliquant deux litres de bière, une paire de bas et un koala, accepté d’assister à des réunions sur la prochaine réforme du Collège, j’ai appris :

  • Que je ne souscris pas à la majorité du projet.
  • Que, à huit mois de la rentrée 2016, cette réforme, qui doit changer radicalement la façon d’apprendre de millions d’élèves n’est pas prête.
  • Que, conséquemment, les supports pédagogiques sur lesquels on nous demandera de bosser ne sont pas prêts.
  • Que les modalités des deux grands chevaux de bataille de la réforme (AP et EPI) sont encore complètement dans le flou.
  • Que Peter Capaldi va probablement quitter Doctor Who l’année prochaine.

tumblr_n3d8c6ZN6m1sw4g05o1_1280-994x1024

Ça n’a rien à voir mais il ne faut jamais rater une occasion d’insérer cette image de Peter Capaldi quelque part.

Autant dire que je me rends – seul, cette fois – à…

View original post 1 727 mots de plus

Hypersensibilité : réponses

Je souhaiterai compléter le CR sur l’hypersensibilité de ce qui a été dit lors de la réunion, étant absente lors de la réunion j’ai souhaité apporter ma contribution en envoyant un mail à Stéphanie et Elisabeth, Elisabeth et Stéphanie ont pensé que c’était utile que je le partage sur ce site.  Je ne suis pas une professionnelle seulement un partage d’expérience.
L’enfant HPI a parfois du mal avec la collectivité, alors que très jeune nous lui imposons un rythme qui ne lui convient pas forcément, si il y a la possibilité de lui préserver des moments à lui. Apprendre très jeune à calmer ses émotions, à travers la respiration, le livre « Calme et attentif comme une grenouille » est une bonne approche de la gestion du stress.
Concernant le mental de l’enfant HPI , il peut être tiré par le bas très vite, et cela peut être une spirale sans fin, tout ce que vous avez dit lors de la réunion est très bien, comme je l’avais expliquée lors d’une réunion, il est important de le laisser s’exprimer en fin de journée (je dirai vider son sac) lorsqu’il arrive au positif de la journée il se sera apaisé de lui même.
Lorsqu’il vous parle d’un problème, d’une contrariété, ne relativisez pas, il ne faut pas oublier qu’ils sont en avance par rapport à leur âge et le fait de le prendre au sérieux et prendre en compte son point de vue permet un échange, et qu’il peut être pris au sérieux peut être pas dans son sens mais lui permettre de réfléchir et lorsque vous vous trompez il faut savoir le reconnaître aussi.
Concernant le stress et l’angoisse des contrôles, examen, changement d’une situation…il y a la visualisation, voir le déroulement de l’événement en positif et la réussite au final pour certain cela marche (souvent ce travail peut être mis en place avec une sophrologue) j’ai trouvé une solution qui marche, lorsque l’enfant (ou l’ado) se met en mode stress lié au contrôle, il faut arriver à casser le mental négatif (pleure, crise d’angoisse, oublie de la leçon) il faut l’accompagner et le rassurer, être dans le dialogue, toujours avec patience si il exprime son mal être, il est dans une réelle souffrance.
Ensuite en amont de la source du stress, choisir une musique, une phrase, un film, une image…. un élément qu’il associe à du positif, ensuite prendre un objet qu’il peut mettre dans la poche (cela peut être une pierre, un porte clef, un tissu) quelque chose qui lui parle, et lorsqu’il arrive au déclencheur de l’angoisse et que cela monte en intensité, il peut toucher l’objet, en mettant en place ce processus , cela lui permet de se déconnecter de son mental négatif un laps de temps pour revenir sur le sujet, les contrôles, examens ou événement  sont abordés plus sereinement.
Nous n’y pensons pas : l’ostéopathie est aussi une solution pour le corps (pour le stress, souvent l’enfant est sous le contrôle donc tension, position…  pour le corps, un jour un osthéo a très bien exprimé la problématique d’un enfant de 8 ans un moteur de Ferrari dans un corps de 2CV, le corps a du mal à suivre. Ensuite il peut y avoir l’homéopathie traitement de fond en douceur et les fleurs de Bach traitement d’urgence et peut être suivi pour une période très courte pour gérer une émotion intense et très difficiles à surmonter .
Et pour finir il est souhaitable de rester dans le dialogue et l’amour car c’est proportionnel à leur intelligence, même si ce n’est pas facile tous les jours. Si cela est nécessaire n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel  (psy ou sophrologue) attention de bien, le choisir, ils doivent connaître la précocité et n’oubliez pas vous êtes en tant que mère ou père  à même de pouvoir aussi l’accompagner. Faites vous confiance
Rassurez vous de nombreux enfants vont très bien, mais vous savez qu’il y a des moyens pour les aider et les accompagner en cas de nécessité…aussi bien l’enfant que l’adulte
Sandrine