Education·Recherche

Apprendre à écrire : du mot à l’idée

Je viens de survoler cet article :

Musset Marie (2011). « Apprendre à écrire : du mot à l’idée ». Dossier d’actualité Veille et analyses, n° 62, mai.

Quelques extraits :

L’apprentissage de l’écrit est en crise dans de nombreux pays.

Les meilleurs élèves « ne savent ni penser ni écrire » et les autres
oublient, après leur scolarité, la plupart des règles de grammaire auxquelles
ils ont consacré énormément de temps ; ne leur reste que la même difficulté à
s’exprimer à l’écrit.
(Chevrel André)

La recherche en psycholinguistique participe à la compréhension et à la
remédiation des difficultés de l’apprentissage de la production écrite. Elle
suggère des pratiques innovantes, notamment en milieu scolaire, et souligne
la complexité de la tâche d’écriture : la production écrite consiste à trans-
former des informations référentielles en une trace linguistique linéaire,
respectant une visée communicative.

Beaucoup d’enseignants et de méthodes se focalisent
pourtant sur l’acquisition de règles de grammaire et d’orthographe ; cette
tâche, il est vrai plus facile à enseigner et à évaluer, se fait au détriment
d’une véritable réflexion sur les enjeux de la production écrite

La dimension sociale de l’écriture électronique acclimate l’idée que les élèves
comme les enseignants peuvent être lecteurs autant qu’auteurs.

L’activité de production écrite des enseignants peut alors questionner leurs
propres pratiques d’enseignement : prescripteurs d’écrit, les enseignants
ne sont-ils pas trop peu à pratiquer eux-mêmes l’écriture ?

Quelques liens :

Publicités