Archives de la catégorie ‘Education’

A Evry les 23 et 24 mars

Sur la page activités en Ile de France de l’AFEP, deux événements sont signalés.

  • Le lundi 23 mars à 19h, Olivier Revol animera une conférence sur le thème : « L’enfant intellectuellement précoce. Comment l’accompagner et l’intégrer en famille et à l’école ».
    C’est ouvert à tout le monde, mais l’inscription est obligatoire.

Conférence O. Revol

Colloque EIP 91

Préparation du conseil de classe

Conseil de classe

Carte de préparation du conseil de classe

Les conseils de classe du second trimestre arrivent ! Comment synthétiser les réponses des parents aux questionnaires envoyés ? Avec une carte mentale non ?

On peut la télécharger ici et l’ouvrir avec FreeMind ou Freeplane.

Quelques liens sur les cartes heuristiques :

Stage d’observation et carte mentale

La carte ci-dessous a été réalisée par l’encadrant d’un stagiaire de troisième, qui a utilisé une partie des informations pour réaliser son rapport.

Mind Mapping et stage

Mind Mapping lors d’un stage de troisième

Une partie est consacrée à l’utilisation correcte du logiciel Libre Office (ou Openoffice) pour la rédaction du rapport. Aucun élève de troisième ne semble savoir réaliser une table des matières de manière automatique, et tous utilisent des sauts de ligne pour mettre un titre en haut de la page suivante.

Le rapport de stage doit contenir un journal de bord. En une semaine, le stagiaire rencontre de nombreuses personnes. La carte mentale permet entre autres à l’encadrant de noter les noms et fonctions des interlocuteurs. Libre ensuite au stagiaire de les utiliser ou non dans son rapport.

La carte mentale est donc utilisée à la fois comme un outil de communication et comme bloc-note ou marque page, surtout lorsque les journées sont bien remplies !

Revue du web du 10 au 14 février

Les liens publiés ici n’ont pas pour but de promouvoir un établissement scolaire ou un professionnel au détriment d’autres. Ce sont principalement des liens échangés dans la semaine, soit dans des forums, soit dans le cadre de discussions entre parents. L’objectif est de servir de marque page, dans une démarche prospective destinée à avoir un panorama des initiatives liées à l’accueil des enfants précoces dans l’éducation nationale.

Sur le sommeil des enfants précoces : 

Un article du Dr Revol (qui a écrit un très bon bouquin « L’échec scolaire, ça se soigne »)
http://spiral.univ-lyon1.fr/files_m/m5982/files/320223_1651.pdf

Une psychologue suisse :
http://www.psycho-ressources.com/doc/1039lenfantprecoce.pdf

Sciences : 

Kfet des sciences sur la dépollution de l’eau (au collège de la Guyonnerie à Bures)

Technologie : 

Lien

Revue du web du 3 au 7 février

Quelques liens

Hermétisme

Tout le monde veut la réussite de l’enfant, mais dur dur de travailler ensemble. Quelqu’un d’extérieur dans une classe ? Non, quand même pas !

Marielle Potvin, orthopédagogue / marielle.potvin@gmail.com

Je reviens sur ce billet, posté il y a quelques jours, et pour lequel vous avez été nombreux à réagir. La maman était venue me consulter avec son fils en raison des manifestations de découragement de celui-ci face au travail demandé.

Le petit qui faisait ‘des trous de larmes’, dans son cahier. Il m’avait ému, tout comme vous.

Puisque nous avons tous la même mission, puisque nous avons tous les besoins des enfants au coeur de nos préoccupations; puisque nous entendons régulièrement dire que l’implication des parents est importante pour la réussite de nos jeunes, puisque les écoles prétendent présenter une ouverture envers les parents, quel mal y aurait-il à ce que je participe?

Il s’agit d’un enfant que j’apprends à connaître de plus en plus. Il me manque cependant des informations importantes que je ne peux obtenir quand je le rencontre en privé avec sa mère.

Je n’ai pas…

View original post 434 mots de plus

On est fait pour s’entendre

Quelques extraits de  l’émission « On est fait pour s’entendre » du 28/01/2014 sur RTL.

Vincent 9 ans 1/2 (fait l’école à la maison)

Avant, je savais que j’étais différent, mais je ne savais pas quoi.

Ca rajoute des avantages et des désavantages… Je n’ai pas beaucoup de copains, mais ceux que j’ai, c’est des vrais !

Une fois en classe, on nous a demandé de dessiner une pomme. Les autres dessinaient ce qu’ils voyaient, j’ai ajouté des choses, des sourires.

J’ai été malheureux en cours de récréation. Je m’asseyais et j’attendais que ça passe. Il n’y a qu’en classe que je me sentais en sécurité.

Je vois l’avenir comme une ligne qui va très loin, mais selon ce que l’on ressent à l’enfance, ça monte ou descend.

Je veux faire passer un message. Le plus fondamental : l’enfant n’est pas handicapé. Il y a quelques désavantages, mais beaucoup d’avantages.

Julie (maman) :

Différence, qui peut être handicapante. Ce sont des enfants qui s’abîment au milieu des autres. L’école à la maison est un souhait de le faire grandir.

La maîtresse, même si elle est de bon vouloir, ne peut pas accompagner l’enfant. J’ai tout vu, des réactions de rejet de la part d’enseignants, d’autres formidables, comme un maître qui a mis en place une stratégie pour éviter les répétitions.

L’inspecteur d’académie vient vérifier que l’enfant reçoit une instruction. L’école à la maison n’est qu’une seule des solutions.

Il ne faut jamais les laisser en souffrance.

Elle a mentionné quelques sites qui permettent de faire l’école à la maison, comme le CNED ou Académie en Ligne.  Dans la rubrique « conseil aux parents », ce dernier précise : « Sur la durée, les ressources de ce site ne peuvent suffire sans l’accompagnement complémentaire approprié à une situation de formation à distance. A défaut, votre enfant pourrait se décourager face aux difficultés. ». Un nouveau site,  BacOBac utilise le e-learning. Les enfants ont un professeur qui leur répond et les aide, soit par tchat, soit par vidéo, aux heures qui leur convient le mieux. En général, ils adorent !

Fabrice Back (auteur de « La précocité dans tous ses états ») :

L’intelligence fonctionne différemment, elle n’est pas supérieure aux autres. Il y a une connexion entre la zone frontale et pariétale. Ils peuvent fonctionner en simultané, traiter 3 ou 4 informations en même temps.

Ils posent des questions aux parents, qui n’ont pas toutes les réponses. Ils vont alors se retourner vers l’école. Jusqu’à 17 ans 1/2, c’est le WISC IV. Il mesure l’efficience de la pensée de l’enfant. Le test sert surtout à apporter des réponses adaptées.

Une fois que le diagnostique est posé, la précocité ne disparait pas au fil du temps, sauf choc émotionnel ou accident.

Entre 3 ou 5 ans, l’école se centre sur les habilités sociales, les enfants précoces sur la découverte du monde. Entre 6 et 7 ans, c’est l’inverse. Il y a un déphasage entre le système scolaire et l’enfant précoce.

Il faut savoir retirer l’enfant du système scolaire quand la souffrance est trop forte.

A l’adolescence, il faut être vigilent sur le plan sentimental. Ils font tout à la dernière minute. Ils vont prendre leur pied en faisant fonctionner leurs compétences à plein régime !